jeudi 9 octobre 2008

Stephen Jourdain



*****

Cherchez-vous dans votre tête. Demandez-vous : suis-je vers le milieu, à un pouce derrière mon front ? ou plus bas , à gauche, du côté de l’oreille ? ou tout à fait dans le fond ? …Evidemment, vous n’y êtes nulle part. Et très vite, çà devient fort insolite, de n’y être nulle part. Et ce qui vous paraît encore bougrement plus insolite, c’est de ne pas être là, et que ceci ne change rien, c’est que dans cette pénombre déserte de votre crâne des pensées continuent de rouler – les vôtres, une vie, de sourdre, une mystérieuse vision, de voir – les vôtres, comme si le bonhomme absent, pour qui l’on se prenait, n’avait en réalité jamais été dans le coup ! Comme si depuis toujours un vulgaire passager de soi-même usurpait (grâce à sa casquette, sans doute) l’identité du conducteur ! Comme s’il restait à faire la connaissance de ce dernier personnage, du sujet réel de cette pensée, de cette vie, de cette vision !

extrait de "Cette vie m'aime" Stephen Jourdain


*****


1 commentaire:

Van noort a dit…

Je pense que "cette vie m'aime" va être dans la liste de mes cadeaux de Noël

Partager