lundi 28 septembre 2009

Ateliers de Présence avec Sébastien Fargue




Rencontre à Bordeaux

le vendredi 16 octobre

suivie de deux jours d'ateliers
les 17 et 18 octobre 2009

Salle de yoga Elizabeth Rapaort
Av. Stehélin Bordeaux-Caudéran





Ateliers de Présence avec Sébastien Fargue

Un espace de rencontre et de partage de la présence, où la découverte et l'approfondissement de notre nature éveillée sont facilités.
Nous pratiquons la présence à ce qui est, à l'intérieur et à l'extérieur.
Echanges, témoignages, questions-réponses et silences rythment notre vécu du moment présent.

La simple observation de ce qui émerge dans l'expérience présente, en est simultanément l'accueil.
Pensées, sentiments, émotions, énergies et sensations sont des créations naturelles qui méritent leur place au sein de la vie.
Nous découvrons que la lourdeur n'est pas dans ce qui arrive, mais dans notre relation à ce qui arrive.
Ce qui arrive trouve-t-il une place en moi, pour être ce qu'il est ?

En devenant disciples de ce qui arrive, nous apprenons et grandissons chaque jour.

Rien à rejeter, rien à saisir, l'intelligence universelle fait sont œuvre au travers de nous et de toute chose.
Nos vies, dans l'action et la contemplation, se révèlent être son expression.
La réalisation que nous sommes Cela, de tout temps, nous libère des luttes pour ou contre la vie.

C'est la réalité de l'amour qui s'éveille et grandit.


Vendredi 16 octobre à 20h : Rencontre 10 € Tarif réduit 5€
Samedi 17 et dimanche 18 octobre de 10h à 18h : Ateliers (50 € par jour ou 90 € pour 2 jours - tarif réduit 30 et 60 €)



Site Sébastien : ici




mercredi 23 septembre 2009

Amma en France




Amma –
grande figure de l’action humanitaire et leader spirituel mondialement reconnue - 
de retour en France !

Paris, le 4 septembre 2009. Aujourd’hui célèbre à travers le monde pour son engagement humanitaire et pour son message spirituel, Mata Amritanandamayi, surnommée affectueusement Amma, reviendra à l’automne en France, à Paris (25-27 oct. – hall St-Martin de Pontoise) et à Toulon (2-4 nov. - Zénith). Cette visite, dans le cadre d’un voyage qui la conduira aux quatre coins d’Europe, devrait attirer, comme les années précédentes des milliers de gens qui se pressent pour la rencontrer et recevoir le darshan, l’étreinte. Cette étreinte, selon de nombreux témoignages, touche le cœur et donne un sentiment de plénitude et de paix.

Par ce geste simple et fort, Amma exprime son amour de l’humanité, sans se soucier de l’identité de ceux qui se présentent devant elle, refusant ainsi toute forme de discrimination. Cette attitude désintéressée a encouragé des dizaines de milliers de personnes à suivre son exemple et à s’engager dans la construction d’un monde meilleur. Amma est à l’origine d’un vaste réseau d’oeuvres caritatives, qui mobilise des bénévoles partout dans le monde, réseau organisé au sein d’une ONG internationale (le Mata Amritanandamayi Math ou MAM) ayant un statut consultatif auprès de l’ONU.

Cette année, le MAM a concentré son travail autour d’une question dramatique à l’heure actuelle en Inde : l’aide auprès des fermiers endettés, poussés au suicide par désespoir. L’ONG a offert des formations à plus de 5000 veuves (leur permettant ainsi de monter de petites activités et d’obtenir des revenus pour faire vivre leur famille) et a financé la scolarité de 100 000 enfants issus de ces familles en grande difficulté.

Le voyage d’Amma en Europe sera l’occasion également de faire le point sur les programmes mis en place par le MAM suite au Tsunami qui a frappé durement l’Inde du Sud et le Sri Lanka il y a presque 5 ans, en décembre 2004. Dans son pays, Amma est considérée comme un Mahatma (une « Grande Âme »), titre jadis attribué à Gandhi. Amma a reçu de nombreux prix pour saluer son œuvre, notamment le prestigieux prix Gandhi-King pour la Non-violence (qui aussi été décerné à Kofi Annan et à Nelson Mandela). De plus, Amma est régulièrement invitée à l’ONU pour donner des discours en faveur de la paix et du dialogue interreligieux.  

Pour plus de détails sur la venue d’Amma, RDV sur le site : http://www.amma-europe.org/. 


mardi 22 septembre 2009

Une nouvelle épidémie....

Plus vite que la grippe H1N1, une nouvelle épidémie se propage à une allure vertigineuse...



Une épidémie mondiale est en train de se propager à une allure vertigineuse.L’OMB (Organisation Mondiale du Bien-Etre) prévoit que des milliards d’individus seront contaminés dans les dix ans à venir.
Voici les symptômes de cette terrible maladie :
1 - Tendance à se laisser guider par son intuition personnelle plutôt que d’agir sous la pression des peurs, idées reçues et conditionnements du passé.
2 - Manque total d’intérêt pour juger les autres, se juger soi-même et s’intéresser à tout ce qui engendre des conflits.
3 - Perte complète de la capacité à se faire du souci (ceci représente l’un des symptômes les plus graves)
4 - Plaisir constant à apprécier les choses et les êtres tels qu’ils sont, ce qui entraîne la disparition de l’habitude de vouloir changer les autres.
5 - Désir intense de se transformer soi-même pour gérer positivement ses pensées, ses émotions, son corps physique, sa vie matérielle et son environnement afin de développer sans cesse ses potentiels de santé, de créativité et d’amour.
6 - Attaques répétées de sourire, ce sourire qui dit « merci » et donne un sentiment d’unité et d’harmonie avec tout ce qui vit.
7 - Ouverture sans cesse croissante à l’esprit d’enfance, à la simplicité, au rire et à la gaieté.
8 - Moments de plus en plus fréquents de communication consciente avec son Ame, Non-duelle… Ëtre, ce qui donne un sentiment très agréable de plénitude et de bonheur.
9 - Plaisir de se comporter en guérisseur qui apporte joie et lumière plutôt qu’en critique ou en indifférent
10 - Capacité à vivre seul, en couple, en famille et en société dans la fluidité et l’égalité, sans jouer ni les victimes, ni les bourreaux, ni les sauveurs.
11 - Sentiment de se sentir responsable et heureux d’offrir au monde ses rêves d’un futur abondant, harmonieux et pacifique.
12 - Acceptation totale de sa présence sur terre et volonté de choisir à chaque instant, le beau, le bon, le vrai et le vivant.
Si vous voulez continuer à vivre dans la peur, la dépendance, les conflits, la maladie et le conformisme, évitez tout contact
avec des personnes présentant ces symptômes.
Cette maladie est extrêmement contagieuse !
Si vous présentez déjà des symptômes, sachez que votre état est probablement irréversible.
Les traitements médicaux peuvent faire disparaître momentanément quelques symptômes mais ne peuvent s’opposer à la progression inéluctable du mal.
Aucun vaccin anti-bonheur n’existe.
Comme cette maladie du bonheur provoque une perte de la peur de mourir, qui est l’un des piliers centraux des croyances de la société matérialiste moderne, des troubles sociaux risquent de se produire, tels des grèves de l’esprit belliqueux et du besoin d’avoir raison, rassemblements de gens heureux pour chanter, danser et célébrer la vie, des cercles de partage et de guérison, des crises de fou-rire et des séances de défoulement émotionnel collectives.

http://blog.syti.net/index.php?article=214

samedi 19 septembre 2009

Other worlds





Comment traduire l'inconnaissable en termes du connu.
Pourquoi le réalisateur de Dobermann et Darshan veut faire un documentaire sur le shamanisme shipibo ?
Après mon film Dobermann où j'avais pu exprimer, avec une joie de sale môme, mon anticonformisme viscéral, je sentis qu'il était temps que j'aborde enfin le sujet de la réalité de mon existence jusque-là joyeusement chaotique, et de ma place dans l'univers...

Mais par où commencer ?

Verrouillé par nos sens, on ne peut voir qu'une dimension de la réalité. Avec nos yeux, nous ne percevons qu'une faible partie de la réflexion du spectre de la lumière sur la matière. Il en est de même avec le reste de nos sens. J'ai toujours eu la conviction qu'il existe d'autres dimensions, que notre cerveau et notre système nerveux sont un filtre pour notre conscience.
Un filtre nécessaire pour appréhender le monde matériel, mais un filtre trop souvent source de doctrines culturelles, morales et scientifiques qui nous envoient une image réductrice de l'Univers. Donc la question restait pour moi en suspens... est-il possible un instant de déchirer le voile ?


Shamanisme

Mis à part le bouddhisme, et la tradition dzogtchen du Tibet qui parle de techniques terriblement contraignantes pour approcher l'Invisible, je ne trouvais pas dans les religions d'approches satisfaisantes. Je me suis alors plongé dans les écrits des mystiques. C'est ainsi que j'ai croisé le chemin du shamanisme. Au travers de lectures, j'ai pu découvrir la vie de ces hommes, les shamans qui à l'aide de plantes, de méditations, de chants et de rites voyagent dans l'Invisible.
A la différence de ce que j'avais lu auparavant, les shamans n'apportaient pas de réponses, ils ne faisaient que rapporter leurs constatations et, sur la base de leurs propres expériences, établissaient leur système de croyances. Leur rôle : guider les âmes dans leurs quêtes personnelles.
Même si pour la plupart des occidentaux, les shamans sont considérés avec condescendance, amusement voir peur, comme des sorciers qui utilisent des drogues puissantes, qui entrent en transe, et qui vivent en dehors de la réalité...
Je suis parti à leur rencontre au Mexique dans la sierra des indiens huichols, reconnus pour leur shamanisme actif dont les sources remontent à plusieurs millénaires. Là, j'ai côtoyé des shamans et partagé leur rite du peyotl. De cette première expérience, je suis revenu troublé mais insatisfait. Aucun lien personnel ne s'était tissé entre nous. Alors je suis reparti, cette fois dans la jungle péruvienne où existe un shamanisme très puissant associé à la plante sacrée l' Ayahuasca : " la liane de l'âme ". Après plusieurs rencontres et expériences avec des curanderos (guérisseurs) et des brujos (sorciers), j'ai rencontré " Questembetsa ", un shaman Shipibo-conibo, qui m'a fait vivre le shamanisme de l'intérieur.


Les Shipibo-Conibos

Les Shipibo-Conibos sont 45 000 et vivent en communauté le long du fleuve Amazone au Pérou. "Quetsembetsa" est le guide spirituel de tous les Shipibos-conibos. Un Maître shaman qui forme les shamans de son peuple. Grâce à lui, nous avons pu filmer une cérémonie au solstice d'été, qui a duré trois jours et trois nuits. C'est une fête traditionnelle qui n'a jamais été captée par une caméra et pour cause elle n'a pas eu lieu depuis 70 ans et n'a été vue que par très peu de " non indiens ". Grâce a des caméras à vision nocturne, nous avons pu enregistrer les images de moments uniques.
Sous la protection de "Quetsembetsa", j'ai vécu durant ces cérémonies une expérience qu'on pourrait définir comme une NDE, une expérience de " mort imminente contrôlée ". Pour moi, c'était une expérience de conscience très forte où je suis passé de l'autre côté, derrière le miroir. Mon initiation avait commencé, elle dure depuis plus d'une année. C'est ce parcours initiatique, le soin que j'ai reçu, qui me permet de pouvoir parler du shamanisme.



Une technologie de la conscience.

La pensée conceptuelle est un outil limité, lorsqu'il s'agit d'aborder réellement le travail sur la conscience. En effet, la conscience humaine a une tendance naturelle à s'identifier à la pensée, la limitant de ce fait. Les shamans eux utilisent une technologie, un agent extérieur, les plantes sacrées, de puissants psychotropes, qui permettent à l'individu guidé par eux de " décoller " la conscience de la pensée. L'inconscient se dévoile progressivement. Au cours de l'expérience une autre réalité apparaît, observée par l'œil de la conscience.
S'agit-il de se souvenir de qui nous sommes ou simplement de le découvrir ?
Sans mot, cette réalité s'exprime parfois dans la terreur, les larmes et la souffrance, parfois avec beauté, avec des larmes d'amour devant la magie. Elle vient de l'intérieur de l'Etre, sous forme d'images archétypales. La réalité est individuellement déterminée par l'histoire personnelle et la culture de chacun.
La mythologie nous rassemble tous et les visions puisent à cette source. Chacun de nous est un univers infini, dont les anges et les démons sont les pensées, les émotions, la mémoire, le corps. Mon voyage au fond de la jungle s'est poursuivi par la rencontre avec des scientifiques travaillant à " l'Aton Institut " en Norvège un laboratoire travaillant sur la conscience, la physique quantique, la chimie moléculaire des plantes sacrées, et les civilisations du passé.


Plantes sacrées ? Drogues ?

Le Psychotrope est une Drogue : le mot est synonyme de déchéance dans notre culture, mais dans les civilisations du passé, chez les Incas ou les Egyptiens, ces plantes psychotropes étaient considérées comme des outils de connaissance, les plantes magiques, les " plantes maîtres ".
Les scientifiques témoignent, et expliquent à l'aide de modélisation, que la clé se trouve dans l'ADN, la programmation génétique, la glande pinéale, le fameux troisième œil situé entre les deux hémisphères du cerveau. Les molécules de ces plantes sont pour eux de la nanotechnologie moléculaire activatrice de conscience. Les anges et les démons sont le contact archétypale avec l'encodage positif et négatif de notre ADN. Aujourd'hui les hommes qui savent utiliser ces plantes sont les shamans. Pour eux, ces plantes sont des outils mis a la disposition de l'homme par l'Univers pour lui permettre d'entrer par l'Invisible en relation avec lui.


Les directions à venir du film.

Le film sera le témoignage d'une aventure personnelle et subjective, mais n'oubliera pas de montrer aussi les dangers du shamanisme, celui de se perdre dans la lumière ou dans l'ombre de ses émotions fraîchement éveillées ; celui de mal interpréter le ressenti ou les visions au risque d'amener jusqu'à la schizophrénie si le travail n'est pas fait avec des shamans compétents ou si on ne l'aborde pas avec une grande discipline et une diète stricte. Le film montrera surtout le pouvoir thérapeutique de ces shamans et de leurs plantes, une forme ancestrale de psychanalyse, une psychothérapie de l'être ayant 4000 ans d'expérimentations. Le film laissera aussi la parole aux shamans, et montrera que leurs cultures et leurs croyances découlent de leur connaissance de l'Invisible. Des images de synthèse reproduiront la puissance des visions récurrentes et le spectacle, la vision poétique, l'humour et la terreur que j'ai ressentis en les éprouvant.
Le film poursuivra son enquête par des entretiens avec des thérapeutes, des ethnologues, des spécialistes de la chimie moléculaire du cerveau. Et pour tenter de cerner l'interaction invisible du travail du shaman vis-à-vis d'un " novice ", nous enregistrerons les ondes cérébrales entre Questembetsa et moi durant une cérémonie, ce printemps, afin d'étudier leurs résonances et permettre de les matérialiser.
Enfin, les entretiens commencés en décembre 1999 d'occidentaux suivant une thérapie seront poursuivis afin de confronter les interviews sur maintenant plus d'une année. Mon expérience personnelle s'exprimera dans le parallèle de témoignage sélectif entre science occidentale et thérapie indienne.
Le but, à l'heure ou l'Occident reconnaît timidement que le bouddhisme tibétain a développé une connaissance de l'esprit, est de faire ressentir au spectateur que ces indiens méconnus ont développé eux aussi depuis des milliers d'années au travers de leur propre science de l'esprit, une véritable technologie cognitive.
Ces hommes sont pour moi des guerriers engagés dans la voie de la conscience car pour un shaman, le plus grand allié et le pire ennemi de chaque homme ne font qu'un : lui-même. 
Pour conclure, je garantis que ce film ne sera pas une homélie " new age " sur la culture de ces indiens. Les autres mondes ne sont pas tous des mondes de lumière.

Jan Kounen

site



samedi 12 septembre 2009

Rencontre avec Nina



Rencontre avec Nina



à la source bleue

le 26 septembre 2009








Au Gabon comme dans un grand nombre de sociétés il existe des rites de passages de l'adolescence à l'adulte, c'est lors de mon initiation au bwiti par l'iboga, que j'ai fait pour la première fois l'expérience de l'absolu.

Celle-ci est fonction de votre maturité et non d' un effort, cependant, à l'issu de ce voyage tous les anciens me dirent que je ne pourrais pas revivre cette expérience au quotidien, sauf après ma mort. Curieux je demandais pourquoi pas maintenant ? Parce que c'est ainsi, voici la réponse que j'obtins.

Insatisfait, j'ai commencé à chercher un moyen pour vivre cette expérience quotidiennement, voici le début de ma quête. Mon acharnement fut tel que ma conscience s'éveilla au bout de deux ans et demi, avec le temps, je comprends que ce qui est arrivé devait arriver, tout simplement.


"Je ne suis pas celui qui sent, entend, voit, goûte, parle, pourtant je sais que je suis ." Niina


"Dans une grande manifestation de colère, je me suis oublié un bref instant, je fus celui qui est ." Niina


Que s'est-il véritablement produit ? Un « non-événement », car en réalité on ne fait pas de découverte, simplement une meilleure compréhension de sa nature véritable, comprendre qu'il n'y a rien sur quoi l'Etre puisse s'appuyer, que l'intérieur et l'extérieur de ce corps n'ont pas de contenu : « il n'y a rien ».

Depuis cela, ma vie continue son cours, je suis éducateur sportif dans un club à Toulouse, conscient que je suis.

Au final, rien n'est vrai ou faux, comprendre simplement que le relatif et l'absolu alternent inlassablement, cet état de conscience ne peut-être vu. De la même manière que, nul ne peut voir le vent, mais ses manifestations qui ne sont pas le vent, il en est de même pour l'éveil.

Site Nina

jeudi 10 septembre 2009

Amma



Amma en France


Amma sera en France cet automne comme chaque année depuis près de 20 ans.
Les dates : Paris 25, 26 et 27 octobre et Toulon 2,3 et 4 novembre.

mardi 1 septembre 2009

Chamanisme et silence intérieur



CHAMANISME ET SILENCE INTERIEUR SE TAIRE POUR COMPRENDRE

Un homme avait remarqué la vivacité et le dynamisme des écureuils. Il décida de mettre cela à profit et en captura un, le mit dans une cage cylindrique avec un axe horizontal auquel il fixa un petit moulin puis attendit. L'écureuil qui voulait sortir de là se mit à marcher dans la cage pour en trouver la sortie. La marche était longue, la sortie devait être loin. Pendant ce temps, la cage se mit à tourner et le moulin fonctionna. L'homme était content, son sel était moulu gratuitement et sans effort de sa part. Cela ne lui coûtait que quelques noisettes par jour.

Pendant ce temps, l'écureuil marchait et marchait, cherchant toujours à sortir. Il allait marcher ainsi toute sa vie, circulairement sans bouger de place. Les êtres humains sont à l'image de cet écureuil, leur corps a besoin d'agir et de travailler car leur cœur est avide de beaucoup de choses, ils cherchent l'argent, le bonheur, l'amour, la réussite, la notoriété et, pour un certain nombre d'entre eux dont l'esprit ressemble encore plus à cet écureuil, ils cherchent à comprendre le monde, ils cherchent Dieu. Ils tournent, tournent, c'est plus fort qu'eux, l'existence est tellement mystérieuse, tellement fascinante, tellement insondable ! Elle doit bien avoir un sens, une sortie, alors ils cherchent et cherchent encore et font seulement tourner la cage. Ils n'ont pas compris la seule chose à comprendre : c'est qu'il n'y a rien à comprendre, à expliquer, le monde est gratuit, il n'a pas d'autre raison d'être que d'être et le désir de comprendre qui meut la conscience sert seulement à le faire tourner sur lui-même.

Toute explication n'est qu'une description locale d'une chaîne circulaire immense et sans fin de causalité qui revient sur elle-même et cependant… !
Et cependant il y a un moyen d'appréhender cet univers dans sa totalité gratuite : en cessant de chercher, en se taisant… La cage cessera de tourner et l'homme, voyant que l'écureuil ne joue plus le jeu et lui devient par conséquent inutile, ouvrira la porte et le petit écureuil pourra sortir. Il verra alors enfin sa prison du dehors, dans sa parfaite circularité et, libre, il s'en ira.


PAUL DEGRYSE

LE DIT DES CHAMANES

Aphorismes et paradoxes
pour un temps nouveau



Les chamanes reviennent ! qui sont-ils ? des guérisseurs du corps et de l’âme… des magiciens de la perception… des experts de l’énergie de la nature…des explorateurs de l’autre monde….
Est-il étonnant que leur façon de penser et de raisonner soit différente de la nôtre ?
En réalité, loin de la modernité mais tout près de la terre et du ciel, ils ne sont jamais partis… simplement plus discrets mais aussi ignorés du monde moderne, ils ont toujours été là mais « l’homo industrialis » , celui des mégapoles des fumées et du bruit, hypnotisé par le scientisme et à genoux devant ses productions matérielles,se croyant hors de la nature, ,ne pouvait que tourner le dos à cette sagesse qu’il croyait dépassée et voici que la nature le rappelle à l’ordre !
Il redécouvre ainsi que le chamanisme est aussi une philosophie, sans doute la plus ancienne de notre planète mais aussi la plus concrète car élaborée dans les premiers temps d’un éveil spirituel des hommes fondé sur une vision énergétique du divin inséparable des forces en jeu dans la vie quotidienne.
Cela n’empêche pas les chamanes, comme les sages taoïstes, d’être aussi parfois des humoristes qui jouent avec les mots pour nous intriguer et finalement nous inviter à penser autrement, pour voir le monde autrement.
À travers la logique paradoxale et par petites touches souvent très imagées ils nous entraînent, pour notre plus grand plaisir, dans une remise en question de notre simplisme philosophique et, qui sait, pour nous inviter à explorer d’autres chemins de vie.


Ed. Accarias L'Originel

Shantimayi


DANS NOTRE COEUR, NOUS SAVONS


SHANTIMAYI

Née aux Etats-Unis en 1950, ShantiMayi est une des rares femmes occidentales à avoir été acceptée comme maître dans une tradition de sages indiens.

C'est par la voie du coeur que ShantiMayi cherche à transformer simplement, peu à peu, la conscience entière de notre planète. Elle insiste sur l’importance pour chacun de trouver son centre, et de s’y tenir, quoi qu’il arrive. Car il y a là un réservoir inépuisable de force, de compassion et d’ouverture.

ShantiMayi n'est limitée à aucune religion. Elle œuvre pour l'éveil de l'humanité entière, pour un changement de la conscience. Pure non-dualiste dans l’âme, ShantiMayi a le don d’exprimer le message des anciens Sages dans un langage moderne, afin de nous aider à mettre en pratique l’essence des traditions ancestrales et de découvrir notre être illimité construit pour la paix et l'amour.

Ce livre est son premier livre.

Ed. Almora

Partager