mercredi 28 janvier 2015

Jean Yves Leloup




Personne

…Qu’est-ce qu’une personne ?

persona, c’est ce à travers qui le son passe... Le son de l’Être passe à travers une forme et, dans ce sens là, nous sommes des personnes. Le son de la vie, de la présence passe à travers notre forme.


…Emmanuel Lévinas dit : «Dieu me vient à l’idée à travers le visage humain ».

Le visage humain, c'est-à-dire persona, à travers qui le son de l’Être, de la Présence advient ; c’est à travers un visage que Dieu nous vient….
…Mais il ne faudrait pas s’imaginer Dieu comme une personne au sens humain du terme…là la matière a un autre niveau d’être.


Je découvre petit à petit que la personne, c’est l’être comme relation.


La personne peut aussi, selon notre propre expérience, avoir différents niveaux d’être. A un certain moment, j’identifie la personne à ce que j’en vois. A ce que j’en peux saisir, en toucher ; puis je vois que c’est le son qui passe à travers la personne, et enfin je découvre petit à petit que la personne c’est l’Être comme relation.


…C’est toujours à travers la forme que l’on connaît quelque chose. Il s’agit donc de passer de la forme vers le sans forme, du sensible vers ce qui est au-delà des sens.
Quand on dit que Dieu est une personne (hypostasis) cela ne veut pas dire qu’il est un « individu » (prosopon) mais qu’il y a du don qui précède l’Être.


Guérir l’esprit, Editions Albin Michel, 2001

lundi 26 janvier 2015

Rencontre avec Virgil...


Rencontre avec Virgil


Deux entretiens avec Virgil réalisés par Samir Coussa et May Char.
+
deux Bonus  : “Ma rencontre avec Virgil”  : deux témoignages de Betty et de Jean Bouchart d’Orval

Réalisation © Revue 3e millénaire

“Tu n’apprends rien par la mémoire. Ton cerveau il ne t’éclairera jamais. Tu as l’impression que tu es éclairé par ça. Mais c’est faux. Il te tient encore dans une machine d’illusions.”

Virgil Hervatin (1935/2012), né en Yougoslavie, a vécu au Québec à partir de 1960. 
Ignorant l’existence de toute dimension spirituelle, il connut un éveil en 1991. 
En quelques années, un nombre croissant de chercheurs sont venus le rencontrer. Il exhortait ses interlocuteurs à vivre pleinement le présent, et les ramenait toujours à eux-mêmes afin d’éviter tout attachement à sa personne. Il était un témoin vivant de l’Éternité.
Mais l’Éternelle Présence s’est incarnée chez un homme qui n’avait absolument jamais lu les livres qui intéressent tous les chercheurs de Vérité. Il n’avait jamais rencontré ni cherché à rencontrer un sage ou un éveillé, pas plus qu’il n’avait jamais manifesté le moindre intérêt pour les grandes traditions de l’histoire de l’humanité. Il n’avait jamais été, non plus, un homme religieux.

Commande : site 3ème Millénaire clicclic…




vendredi 16 janvier 2015

Actualité…..




Lorsque vous vous dites Indien, Musulman, Chrétien, Européen, ou autre chose, vous êtes violents. Savez-vous pourquoi? C'est parce que vous vous séparez du reste de l'humanité, et cette séparation due à vos croyances, à votre nationalité, à vos traditions, engendre la violence. Celui qui cherche à comprendre la violence n'appartient à aucun pays, à aucune religion, à aucun parti politique, à aucun système particulier. Ce qui lui importe c'est la compréhension totale de l'humanité.

 "Se libérer du connu"  Krishnamurti

samedi 10 janvier 2015

L'Harmonie secrète coeur de l'ancien Egypte





Un nouveau livre tout chaud sorti du four…


L'Harmonie secrète, cœur de l'ancienne Égypte



L’essentiel n’a pas été dit sur l’ancienne Égypte.


L’antique civilisation du Nil demeure incompréhensible tant qu’on ne peut pressentir l’existence comme la voyaient les grands initiés qui en furent les maîtres d’œuvre. En l’absence de cette lumière, le discours sur l’Égypte demeure confiné aux relatives banalités dont l’égyptologie classique se contente depuis deux cents ans. Le cordon reliant toutes les perles du « miracle égyptien » n’est rien d’autre qu’une authentique et profonde spiritualité. Or, presque toutes les publications sur l’Égypte ancienne ignorent ou feignent d’ignorer ce ferment absolu et tout est passé à la moulinette d’un matérialisme borné et d’un rationalisme timoré. Aucun égyptologue ne lira ce livre…
L’ancienne Égypte avait planté au cœur de sa vie ce sans quoi aucune société ne peut vivre dans l’harmonie et qui nous fait tant défaut à nous : le sens du sacré. Elle en vivait et elle n’a jamais cessé de l’exprimer dans des monuments célébrant le grand miracle : la manifestation de l’Inconcevable par le visible. On ne peut en apprécier toute la beauté si on ignore son langage symbolique, sa géométrie sacrée, la loi des nombres, l’harmonie et les proportions musicales. Car sur l’essentiel les maîtres de l’Égypte antique n’ont rien dit et n’ont rien expliqué, mais ils ont donné des signes.


L’essentiel n’a pas été dit sur l’ancienne Égypte.
Il ne peut être dit.

L'Harmonie secrète, cœur de l'ancienne Égypte, Jean Bouchart d'Orval, Éditions Almora, Paris, 2015, ISBN 9 782 351 182 260, 18€.




Partager