mercredi 16 mars 2011

Jean Bouchart d'Orval à Bordeaux le 29 mai


Exploration du mouvement immobile

LA VIE SIMPLE
avec Jean Bouchart d’Orval et Francesca Brugnoli

Dimanche 29 mai 2011

Sache rester simple. Écouter est la plus belle chose qui existe.
Ptah-Hotep (Égypte, 2400 avant notre ère)




Pourquoi avons-nous perdu de vue la simplicité lumineuse de la vie ? Parce que nous avons oublié qu’en tout nous sommes pure écoute, pur regard. Chaque instant d’écoute est pure joie en lui-même.La vie devient complexe chaque fois que notre attention s’en détourne pour s’inquiéter de ce qui n’est pas là. Elle redevient simple dès que nous nous intéressons à ce qui est réel, présent. 
Rien à prendre, rien à comprendre, rien à déprendre. Pure joie simple et immédiate. Observer sa vie de tous les jours, la récapitulation du passé et la projection dans un futur, la défense inutile de ce que finalement nous ne sommes pas, avec tout le cortège de peurs, d’espoirs, de désespoirs, de frustrations et de lamentations qui l’accompagne est un mouvement immobile, le même que celui d’observer le mouvement et le repos du corps en se donnant à une pose. La seule pratique sérieuse, tant sur un tapis que dans la vie de tous les jours, c’est l’écoute joyeuse.

Entretiens et exploration corporelle cachemirienne dans un espace intimiste et joyeux à la Salle de yoga Elizabeth Rappaport, 68 rue Stéhélin, 33200 Bordeaux,  dimanche le 29 mai 10h00-17h30. Participation 50 €. Prière d’apporter un tapis pour la pratique corporelle. Des vêtements confortables sont souhaitables.  On peut aussi apporter tout ce qu’il faut pour déjeuner sur place. Infos : Jean-Marc Martin jmmformations@aol.com  05 56 44 08 78 / 06 16 80 20 93. www.omalpha.com/rencontres.html

Après avoir oeuvré en physique et en génie nucléaire, Jean Bouchart d'Orval donné suite à son questionnement intense sur le réel en poursuivant une approche plus directe et méditative, ce qui l’a notamment amené à vivre en Inde pendant plusieurs années. Depuis plus de vingt ans, il écrit des livres et propose des rencontres publiques qui sont autant d'invitations à une exploration fondée sur le pressentiment de la joie sans cause et son actualisation dans la vie. Il ne se réclame d'aucune école en particulier, mais sa pensée est modulée par l’intuition de la non dualité. Le regard honnête et persistant sur ce qui est là dans l'instant même se retrouve bientôt saisi par le vent de la silencieuse paix. Ces rencontres ne visent à convaincre personne ni à prouver quoi que ce soit, mais plutôt à vivre avec la fenêtre ouverte. Aucune situation de la vie n'est le contraire de la joie et de la tranquillité profondes: une fois cela évident, aucun des changements de la vie n'est problématique. Dans cette éclaircie, les énergies jusque là gaspillées se libèrent: nous vivons alors avec passion, mais sans calculs inquiets.
Jean Bouchart d’Orval : http://www.omalpha.com/rencontres.html

Francesca Brugnoli a été foudroyée par le coeur du yoga en rencontrant Éric Baret. En effet, après avoir suivi l’enseignement d’Aldo Rosacuta, un élève direct de Gérard Blitz et avoir reçu un diplôme après un cours de quatre ans, c’est au contact du yoga du Cachemire, tel que transmis par Jean Klein puis Éric Baret, que le sens profond de l’exploration corporelle s’est révélé dans toute sa splendeur, en révélant des espaces illimités de liberté dans lesquelles la pratique (incluant la vie quotidienne elle même) est l’art d’écouter,  accueillir et célébrer la vie dans toutes ses expressions. Francesca dispense aujourd’hui des cours de yoga dans la région de Gênes. Mettant également à profit sa formation de professeure à l’école primaire,  elle l’enseigne aussi aux enfants.

L’exploration corporelle libre de toute attente révèle les tensions dans ce que nous appelons le corps. Par la découverte du mouvement créatif accompli pour la joie, on prend conscience de la réactivité du corps/mental et des tensions ; ressenties dans un espace de disponibilité, celles-ci deviennent souffle et expansion joyeuse.


Aucun commentaire:

Partager