jeudi 3 janvier 2013

Jeff Foster





Je croyais
(et "croire" est ici le mot clé)
être éveillé
et que les autres ne l'était pas.
Quelle ironie.

Je croyais
que l'éveil n'existait pas
et que tous les enseignement spirituels
étaient dualistes et faux.
La "Non-dualité" était le seul enseignement véritable.
Quelle arrogance.

Je croyais
qu'il n'y avait "personne ici" à pouvoir jamais s'éveiller.
"Rien à faire et nulle part où aller" était mon nouveau mantra non-spirituel.
Quelle idée simpliste.

Je croyais
qu'il n'y avait ni temps ni espace
et aucune possibilité de changer quoi que ce soit
Quel nihilisme.

Je croyais
qu'il n'y avait pas de "Je"
qui puisse croire ou non tout cela.
Quelle drôlerie!
(Et quelle innocence.)

S'éveiller ne signifie pas s'installer dans un système de croyances rigide 
et le régurgiter constamment à qui veut l'entendre.

S'éveiller signifie voir clairement au-delà des croyances
Cela signifie aller sans craintes à la rencontre de la vie, sans protections
Cela signifie plonger dans l'acceptation profonde inhérente au moment présent
Cela signifie abandonner toutes nos idées de nous-mêmes
Y compris l'idée d'être "arrivé" de quelque manière que ce soit.

Nous ne sommes jamais arrivés
et nous ne sommes jamais que Maintenant.
C'est la grandeur tranchante de l'éveil.

Il est facile de tomber. Je suis moi-même tombé plusieurs fois.
 J'ai vu d'autres tomber. 
Et je les vois tomber maintenant.

Il y a une grande humilité dans le fait de réaliser
que nous n'avons jamais rien su quoi que ce soit.

Et que l'éveil n'a jamais été à propos de "moi".


Jeff Foster  30.12.12

Source : clicclic



Aucun commentaire:

Partager