vendredi 7 août 2015

jEAN KLEIN




La plupart des religions prétendent que la « Réalisation »
est obtenue essentiellement par l’exercice 
du détachement et du renoncement. 
Que faut-il en penser ?

Ce n’est pas en remplaçant un mode de vie par un autre que
l’on parvient à la « Réalisation », mais uniquement en
substituant la Connaissance à l’Ignorance.
Vouloir à tout prix maîtriser les sens et extirper les désirs
est l’erreur des hommes dont la capacité 
de discernement est faible. 
La cessation de la croyance que nous sommes notre
corps, notre mental et l’auteur de nos actes, se produit
spontanément en échappant presque à notre attention. 
Elle survient lorsque nous avons compris et acquis la conviction,
d’une manière qui a profondément percuté tout notre être,
que les contrastes antipathie-sympathie, répulsion-attraction
appartiennent à l’ego. 
L’ego n’existe qu’en fonction d’une identification, 
qui n’est du reste qu’une mauvaise habitude,
 avec un objet de la Conscience. 
Le Soi, lui, transcende l’existence. 
Par conséquent, en tant que Conscience pure, 
sans objet, nous transcendons l’ego.
Le corps et les facultés mentales sont en continuel
changement, tandis que nous-mêmes en tant que Soi, 
sommes en dehors, non affectés, immuables. 
C’est l’Ignorance qui fait que le Soi s’identifie avec celui qui se réjouit, 
qui agit et qui pense. 
Tout homme recherche, dans l’action ou dans l’inaction
la paix, la joie et la félicité 
qui sont les caractéristiques propres du Soi, 
bien qu’en toute rigueur le Soi échappe à toute qualification. 
Obtenir la « Réalisation » n’est rien d’autre que « s’établir » sciemment dans le Soi. 
Tous les antagonismes et toutes les contradictions ayant disparu, 
le Réel apparaît alors dans son unité qui est Amour.



Aucun commentaire:

Partager