lundi 6 avril 2009

Richard Moss



Le Mandala de l'Être

Si l'on se connaît suffisamment, cela devient évident que si l'esprit quitte le moment présent il ne peut aller que dans quatre directions essentielles. Le Mandala de l'Être est un outil que j'ai développé qui permet de prendre conscience de là où nous allons lorsque nous quittons le moment présent et, à travers cette prise de conscience, de revenir dans le Maintenant. Un Mandala est dessin symbolique du Soi.

A la base, il y a un cercle avec quatre directions et avec une forte orientation vers le centre. Le centre représente le Maintenant de nous-mêmes, et les quatre directions indiquent là où nous allons quand nous ne sommes plus dans le présent. Je me vis là comme étant toujours assis au bord de ce vide qui est au centre. J'appelle ceci le "Mandala de l'Être", parce que le centre c'est le Maintenant. La condition de ce Maintenant, c'est que le corps et l'esprit soient au même endroit.


Comment les sentiments naturels sont pris en charge par le mental
pour nous sortir de l'expérience directe du Vécu et de l'Instant Présent
[Schéma extrait de Vivre au Présent par Faye Mandell (Guy Trédaniel Editeur)]


On voit qu'il y a deux vecteurs fondamentaux de la conscience humaine : l'un est le vecteur du temps et l'autre est l'axe de la conscience sujet/objet. Le pôle sujet de cet axe est le moi, c'est-à-dire la manière dont nous faisons de nous-mêmes un objet. Le pôle objet de cet axe, ce sont les histoires, les jugements que nous nous racontons sur les autres. L'esprit peut aussi aller dans le passé ou dans le futur. Si l'esprit est mal adapté au moment présent, s'il a beaucoup de mal à rester dans le présent, il aura tendance aller soit dans le passé, soit dans le futur ou dans une objectivation de soi-même ou de l'autre.

Selon l'endroit où va l'esprit, il y a des conséquences instantanées qui prennent la forme d'états émotionnels, alors que si l'on reste dans le présent on a une qualité émotionnelle différente. Le Mandala de l'Être, c'est l'un des moyens d'enseigner aux gens comment reconnaître d'abord qu'ils ne sont plus dans le présent et cela est déjà un rappel de soi. Cela aide à s'observer soi-même et à repérer les émotions qui sont là pour montrer où se trouve l'esprit :

- L'anxiété, l'inquiétude, l'espoir ou un sentiment d'être dans l'attente montrent que l'esprit est parti dans le FUTUR.

- La tristesse, le regret ou la culpabilité montrent que l'esprit est parti dans le PASSÉ.

- L'envie, la jalousie, la blessure, la frustration ou la colère nous montrent que l'esprit est parti chez l'AUTRE.

- Les pensées sur soi-même où l'on se déprécie ou, à l'inverse, les pensées grandioses montrent que nous sommes dans le domaine du MOI.

Dès lors que l'on prend conscience de cela, l'on est de retour dans le Maintenant. C'est donc un enseignement du rappel de soi. C'est très puissant parce que c'est très simple. L'on n'a pas à se préoccuper des différents traits de la personnalité. Quand je l'enseigne, la référence majeure c'est de toujours apprendre à être présent dans le corps. »

Richard Moss
Extrait d'un entretien au journal RÉEL (n°82, juin 2005)


Complément : L'important n'est pas ce que nous pensons ou ressentons, mais comment nous le pensons ou le ressentons. Là est la clef du détachement. Accueillir le sentiment naturel (déception/tristesse, inquiétude, frustration...) en portant toute notre attention au ressenti corporel correspondant (région du coeur, creux de l'estomac, tension de la nuque...) nous permet, au lieu de refouler par conditionnement ce sentiment naturel en culpabilité, peur, colère..., de revenir aussitôt dans l'Ici-Maintenant ! C'est donc en observant nos structures mentales et ce qui nous sort de l'Ici-Maintenant que nous pouvons nous détacher de la rumination et de nos turbulences émotionnelles, et faire le choix de revenir, sans le mental, grâce au corps, au centre de notre être. (J.L.)

source : vivre libre

Aucun commentaire:

Partager