mardi 6 octobre 2009

3 ème Millénaire





N°93    -   Automne 2009


La méditation peut-elle être un mode de vie ?


La méditation est le plus souvent associée à une méthode ou une pratique de relaxation : relâchement des tensions corporelles, relaxation de l'esprit, " oubli de soi ", ... Si une réelle détente découle de la méditation, ce n'en est ni le moyen ni la fin.

À l'unanimité des voies spirituelles, la méditation, comme nous l'avions présentée lors d'un précédent numéro*, n'a pas pour vocation d'être une technique de plus au service de l'ego. Elle découle de la connaissance de soi, grâce à la lucidité ou la vigilance intérieures, qui est une attention libre de toute intention. Enoncée ainsi, l'approche peut paraître inaccessible, elle est surtout fondamentale car elle implique une observation honnête de nous-même... Au point même de ne pas savoir, ou de ne plus savoir comment faire ou comment s'y prendre ! Ce dernier point étant, le plus souvent, la clef d'un "éveil", d'un "satori" ou d'une "grâce".
Car la méditation, qui est au cœur de la vie éveillée, est bien plus simple autant que bien plus extraordinaire qu'une méthode accompagnée de ses recettes.

* 3e millénaire n° 67, "Prière et Méditation, vers un sens de la profondeur au-delà des techniques", épuisé depuis plusieurs années, devient disponible en format pdf, à partir du site internet : revue3emillenaire.com


1 commentaire:

gandha-catherine a dit…

J'ai toujours été marquée par le constraste entre les personnes qui disent : "je vais méditer" et qui se servent du coussin comme une restauration , ou un refuge , ou un moyen de ne pas se perdre ... et qui s'oublient à nouveau dans l'action ,
et...
les personnes qui cherchent l'état méditatif dans l'existence ...
dans chaque acte , chaque endroit ,
chaque situation ...
je me sens bien maladroite en ce qui concerne ma propre pratique , mais je vois que les deux aspects sont complémentaires : se donner à l'Etre dans l'action et savoir s'asseoir de temps en temps pour goûter à ce silence particulier qui naît de l'immobilité ...

Partager