jeudi 28 janvier 2010

Être simplement... Bernard



video
Une visite dans les temples zen au Japon......


Extrait du livre "Être simplement" Bernard



Comme le SOI est éternelle PRÉSENCE, cultivez cette Présence en étant de plus en plus Présent à vous-même. Observez Ce qui fait que vous vous savez existant. Observez attentivement d’où surgit cette sensation d’Être parce que, à partir de cette source, tout surgit : le «je» dans un corps, dans le monde etc... tout cela arrive à cause de l’identification au «je».


Une fois encore, demandons-nous très sérieusement : Lorsque le «je» qui surgit au réveil, chaque matin, avec son flot de pensées et donc de problèmes en tout genre, lorsque ce «je» est englouti chaque soir dans le sommeil profond, Qui existe durant cette période où ce «je» n’a aucune existence ? La réponse est évidente. Alors prenez pleinement conscience de cette réalité et il n’y aura plus rien à chercher.


Faisons une petite révision de base au sujet de la quête du SOI, c’est à dire de notre véritable nature; passons sur les préliminaires et arrivons aux premières constatations.


Tout d’abord, le corps et les cinq sens ne sont pas moi. Ensuite, nous constatons que le mental, lui non plus, n’est pas moi. Ces deux constatations nous conduisent à la question suivante : si je ne suis pas le corps, ni le mental, alors d’où s’élèvent les pensées ? On se rend compte alors que le champ d’action des pensées est le mental. La question suivante est donc : Qui prend conscience de l’existence de ces pensées ? La réponse est l’individu ou égo. En continuant notre recherche, on découvre que cette individualité ou égo ne peut pas être notre véritable nature puisque cette conscience d’être un individu n’est pas permanente, elle apparaît le matin au réveil puis disparaît dans le sommeil profond. La Vérité doit être permanente et elle doit exister d’elle même. L’égo n’est donc pas permanent de même que les trois états de veille, rêve et sommeil profond. Mais pour pouvoir constater l’impermanence de tout cela, il faut bien que quelqu’un soit présent ! Ce quelqu’un est le Témoin et on l’appelle le SOI et le SOI est tout simplement l’Existence, l’Êtreté.


Si cela est bien compris, c’est tout à fait suffisant pour «réaliser» notre vraie nature. Qu’est-ce que réaliser notre nature véritable ? C’est réaliser que nous ne sommes pas un individu et donc pas une existence particulière, mais simplement l’Existence elle même. Il ne s’agit pas, cette fois d’une compréhension quelconque, ni d’une expérimentation de plus, mais bien plutôt d’une désidentification totale et donc définitive. Ce qu’il est nécessaire de comprendre par contre, c’est qu’une personne ne peut pas réaliser sa vraie nature, mais on réalise que l’on n’est pas cette personne. La différence est essentielle.

En effet, une personne, un individu demeure un individu avec son corps et les fonctions qui l’accompagnent, que ce soit avant cette réalisation ou après. Ce n’est donc pas la personne dans son corps qui change en quoi que ce soit, mais l’on réalise que l’on n’est pas cette personne.



Aucun commentaire:

Partager