lundi 23 août 2010

Alain Galatis




















HIC et NUNC.......


Qui que vous soyez et quoi que vous fassiez, vous vous trouvez toujours forcément en un lieu et à un instant particulier. C'est notre point de départ : ce qui se produit à l'instant et à l'endroit où vous êtes. Le reste relève de l'imaginaire. Vous savez qui vous êtes et où vous vous trouvez, mais ce sont toujours des pensées; elles sont étrangères à la réalité. Renoncez alors à définir. Il est possible de rester immobile, tranquille, sans songer à votre identité. Personne ne vous interroge. Vous ne devez vous justifier de rien. çà va ? Vous êtes toujours là ? Que se passe-t-il maintenant ? Vous n'avez pas disparu. Au contraire, vous êtes au coeur d'un évènement. Quelque chose se produit. Vous ne pouvez plus vous référer à une dimension spatio-temporelle. Vous ne savez plus qui vous êtes, ni où vous êtes. Maintenant, vous pouvez découvrir l'inconnu. Vous apercevez un mouvement premier, indéfinissable.
Vous vous trouvez à la très fragile frontière séparant le monde de vos représentations et ce qui se produit. Et vous pouvez passer de l'un à l'autre. Vous glissez comme sur un toboggan, vers le réel. En renonçant à toute définition puisqu'elle est subjective, limitée inopportune, vous découvrez un fait premier, inouï, incommensurable : de l'être, partout, de tous les côtés, emplissant tout, à chaque instant, et vous en êtes conscient. Vous êtes passé derrière le décor en trompe-l'oeil.

Alain Galatis : "Eros Unité" ed. Les deux Océans.

1 commentaire:

Acouphene a dit…

Bonjour Jean-Marc
As-tu rencontré Aalin Galatis.
Je le découvre se soir avec intérêt mais ne trouve aucune photo de lui !
J'espère que tu vas bien !
Eric

Partager