samedi 29 janvier 2011

Liliane Frantz




Liliane FRANTZ

Très jeune fut confrontée et interpellée par la souffrance. Sa profession d'infirmière intensifia les interrogations qui, sans cesse, s'imposaient à elle. Au cours de cette recherche, elle pratiqua le Tai-chi, guidée par une enseignante chinoise qui l'ouvrit à la reliance subtile avec les vibrations de Vie cosmique. En dehors de tout dogme, interpellée par la Parole du Christ, elle explora la voie spirituelle orientale. L'étude des Écritures sacrées, de l'enseignement du Bouddha, puis ceux de Ma Ananda Mayi, Ramana Maharshi, Sri Nisarghadatta furent un tournant décisif dans son cheminement spirituel.
Sa recherche dans les profondeurs silencieuses de la Parole transmise l'orienta, dans un abandon de ce qui n'est pas essentiel, vers la nécessité d'une transposition de l'Enseignement dans sa vie quotidienne. Cette quête très profonde la conduisit vers un maître tibétain auprès de qui elle vécut l'écroulement de la construction fictive. Dans cet état d'ébranlement, mue par une secrète Evidence, elle rencontra, dans un profond sentiment d'unité, Jean Klein, Mère Meera, Sri Ranjit dont elle suivit et laissa vivre, Pratique, Enseignement, Silence en l'Ouverture de l'Ultime Guérison, Ultime Amour. Depuis lors, elle anime des rencontres pour les êtres assoiffés de Vérité et d'Amour. Elle invite à la clarté intérieure, à la maturité spirituelle, à l'élargissement de la conscience, à l'ouverture du Coeur.
Chacun de nous aspire au Bonheur, croyant penser et agir selon ses idées pour le trouver. Néanmoins, des questions se posent. Rencontrer Liliane, accueillir en l'écoute ses silences, ses réponses aux questions, nous ouvre à la compréhension vécue et révèle combien il est important de s'abandonner au regard intérieur. L'Amour spontané et rayonnant qui émane d'elle est source d'inspiration, en la spécificité de chacun, pour le chercheur de Vérité. La Parole qui jaillit nous porte à découvrir, par la dissolution de nos tendances et conditionnements égoïques la Source de Paix - Amour Ultime.






Questions Réponses

Qu'est-ce que l’Éternité ? ... - L'Éternité est instant permanent et unique où tout Est là, évidence Ultime en l'absence moi-je. Plus de conflits, de conditionnements dans le temps et l'espace. L'intégration de l'Être en son Principe est intensité absolue de Vie.

Qu'entend-on par grâce, états de grâce, la grâce du gourou ?… - Percevez les projections mentales qui se forment et transforment le mot en concept matérialisé. Les grâces dont vous parlez ne sont pas des états, simplement des fragmentations, qui jaillissent, émergeant de la Grâce. La Grâce est Grâce sans attribution. Ce que vous appelez la Grâce du gourou n'est autre que ce que vous Etes. Elle se dévoile en harmonie dans et avec Tout ce qui est, y compris le gourou, qui n'est que l'aide pour dévoiler les conditionnements. En fait, ce qui arrive, arrive.

Mais enfin, qu'est-ce que vivre ? … - A force de vouloir vivre, vous tuez la vie, là est votre drame, quelque soit ce que vous dites être votre vie à vivre. Elle ne se vit pas. Par la peur, le manque, vous êtes sans cesse dans l'intervention et l'attribution. Cherchez d'où vient ce sentiment de vie et vous trouverez la Vie. Elle est là, se laisse chercher. Permettez, acceptez que ce soit.

D'où me vient ce sentiment angoissant d'abandon ? … - L'Absolu vous appelle. C'est l'accomplissement final en la Totalité, l'ineffable conceptualisé en Mère Divine. Simplement des facteurs constitutionnels, révélés et alimentés par le vécu du courant de la vie, sont les barreaux, qui vous enserrent. Acceptation - Abandon sont délivrance.

Qu'est-ce qu'évoque le néant par rapport à la manifestation ? … - Il n'y a aucun rapport. Tout ce qui jaillit du Néant, Rien-Tout, est illusion de l'illusion. Parler du Néant, le nommer, est la Suprême Illusion. Si l'Appel, cet ultime désir, se vit, laissez s'installer ce point de repos à la lisière du passé et du futur, comme l'aube au jour et le jour au crépuscule. Ce repos sans mouvement est le mouvement de Vie immuable, en l'Ouverture, du changement. Laissez le Cœur vivre la Totalité, Instant Présent.

Qu'entendez-vous par laissez être, laissez faire ? ... Le moi-je se suicide constamment, entre autre par le refus. Laissez être, laissez faire n'est pas un laisser aller, un pis aller, simplement participation à la vie sans personne qui participe. L'action est fluide, nette, sans auteur ni acteur. Là est la transparence de la pesanteur. Laissez l'Oeuvre œuvrer. L'absence révèle la Présence - Liberté - Amour.
Qui est cherché ? ... - Personne n'est cherché, c'est une illusion. L'ego, en son besoin d'exister, vit, grâce à la peur et ses désirs qui l'attachent, renforçant le carcan du prisonnier en sa prison. Il se croit cherché et chercheur. La peur et les plaisirs dissous, l'esclavage du personnel cesse, sans vivre l'impersonnel qui n'existe que par son contraire. Oubliez tout cela. C'est du vent, illusion. Rien Tout sans connaissance, sans savoir, laisse apparaître les phénomènes, illusion de l'Illusion.

Qu'est-ce qui me fait reconnaître un sage ? ... Le sage n'est qu'un «inaperçu ». Seule votre projection et identification lui donne encore un perçu, une réalité. 11 Est ce que vous Êtes. Seul ce que vous croyez être cherche à reconnaître un sage. Restez en vous, posez la question: qui se préoccupe, donc s'évade, s'oublie encore...(silence). Vous êtes ce Rien Tout. Éliminez tout ce qui obstrue son jaillissement.




Aucun commentaire:

Partager