samedi 23 octobre 2010

Amma en France




                              AMMA en France 

                       à Paris  les 24 - 25 - 26 octobre 2010
                      à Toulon les 2 - 3 - 4  novembre 2010


                                        Informations

2 commentaires:

Isabelle a dit…

Le retour d'Amma sous nos contrées est très attendu de tous ceux qui, appartenant ou non à sa communauté, ont été un jour ou l'autre saisis par la bouleversante simplicité de son Darshan. Les choix spirituels sont chose très intime et Ma propre démarche ne fait pas exception à la règle. C'est ainsi que je garde de l'Inde les valeurs universelles de méditation et de sagesse, et de l'œuvre d'amour d'Amma, les fruits dont elle est porteuse: de nombreux témoignages concordants de personnes qui ont reçu le Darshan d'Amma font état d'un ressourcement spirituel parfois inattendu, s'accompagnant de sentiments tels que réconfort, consolation, sourire et paix, joie du cœur et de l'esprit... Si'il est vrai que la qualité de l'arbre se reconnaît à ses fruits, alors Amma est digne d'être reconnue comme Mahatma comme on le dit en Inde, sans parler de sa dimension de figure humanitaire à laquelle il est juste de faire référence. La place d'Amma, vue comme incarnation de la face maternelle de l'amour divin, n'est pas usurpée, et force est d'admettre que de telles figures ne sont offertes que rarement à l'humanité. Mon but n'est certes pas de faire de la publicité (ce serait inconvenant dans le contexte d'une réaction à l'annonce faite ici de cet événement, récurrent mais toujours nouveau, de la visite en France de la Mère de la douce béatittude immortelle), mais de partager parce que je le trouve tout simplement très beau, la lecture d'un livre qui retrace deux ans et demi d'une vie spirituelle qui se poursuit toujours, dans le giron maternel d'Amma. Son auteur, Anne YUNG, fonde son témoignage sur des faits, des anecdotes apparemment insignifiantes aux yeux de certains, mais qui prennent sens dès lors que les coïncidences fabuleuses qui les rendent parfois cocasses, sont éclairées par la lumière du Divin incarné dans une figure de femme, et plus précisément de mère universelle, Amma. Au fil des pages du livre dont je viens vous dire aujourd'hui quelques mots, Le cheminement auprès d'Amma est raconté sous l'aspect le plus simple qui soit, à savoir, la vie de tous les jours. Le message d'Amma est à tel point limpide qu'un enfant de douze ans peut le comprendre sans avoir la moindre explication à en demander. Cet ouvrage plein de fraîcheur et de sensibilité, voire d'humour, est un récit, une sorte de journal de bord relatant une tranche de vie avec Amma, donnant un aperçu des us et coutumes de lacommunauté de ses enfants bien-aimés, sous une forme accessible qui donne l'impression que ce témoignage spirituel, dans toute sa profondeur, se lit paradoxalement comme un roman. Je ne viens ici vous entretenir de ce livre que parce que son auteur s'est engagée à reverser tous les bénéfices engendrés par sa diffusion, aux œuvres caritatives d'Amma, via l'association "Embracing The World".

Éditeur: Bénévent.

Auteur: Anne YUNG.

Titre: LES JEUX DIVINEMENT ESPIÈGLES D'UNE P'TITE MAMAN.

Ce titre pour le moins inattendu tire son origine du fait que La Mère Divine est célébrée en Inde sous mille noms, dont l'un (et non des moindres), est Lalita, ce qui signifie "la grande joueuse". La Lila (jeu divin), consiste à dissimuler à l'humain sa véritable nature, afin que la finalité du parcours spirituel soit précisément de renouer avec elle par la compassion (thème particulièrement cher à Amma, et donc le renoncement à l'égoïsme. Outre le lien ici proposé, l'ouvrage se trouve sur les sites de toutes les grandes enseignes de produits culturels, dans les librairies Dialogue, ainsi que chez n'importe quel libraire qui peut le commander pour vous. J'en souhaite d'ores et déjà bonne lecture à chacune et chacun, vous ne le regretterez pas! Qu'il vous donne de découvrir de quelle beauté peut s'habiller la vie quotidienne transfigurée par la tendre présence d'Amma!

Acouphene a dit…

C'était bien !

Partager