jeudi 9 juin 2011

L'envol vers la liberté d'être






MICHÈLE COCCHI – JACQUES VIGNE


L’ENVOL VERS
LA LIBERTÉ D’ÊTRE
Thérapies et sagesses universelles



L’être humain a au fond de lui une aspiration fondamentale à sortir de la souffrance, en particulier de ces types de souffrances absurdes qu’il s’inflige à lui-même par manque de connaissance et de maîtrise de son propre mental. Cette constatation est le point de départ de l’enseignement du Bouddha et de multiples philosophies spirituelles et pratiques de l’Inde. C’est aussi le point de départ de la psychologie moderne. C’est ce qu’abordent Michèle Cocchi et Jacques Vignedans cet ouvrage écrit “à quatre mains”.

En arrivant à se libérer des fantômes du passé, alors que nous sommes si souvent téléguidés par notre inconscient. nous pouvons réaliser que toute souffrance est une opportunité d’ouverture. L’énergie suscitée en est la mystérieuse alchimie pour vivre dans la Présence de l’instant.
Une partie de cet ouvrage nous présente des cas cliniques. Le principe général est de considérer tout mal-être comme «germe de vie». De façon percutante, Michèle Cocchi cible dans le négatif, l’ouverture « essentielle » de la nature profonde, suscitant pleinement l’accomplissement de la personne. La réhabilitation de l’image psychologique de cette personne favorisera son intégration dans la vie grâce à la thérapie, mais c’est l’ouverture à la « non-dualité » qui donne accès à «la liberté d’être».
Des références traditionnelles profondes (bouddhisme, vedânta…) ou philosophiques (Socrate, Épicure, Sénèque, Épictète, Spinoza jusqu’à Schopenhauer, Nietzsche…) sont mises en regard avec le travail d’analyste. 
En évoquant la spiritualité implicite ou explicite de Freud et Jung, les auteurs s’intéressent particulièrement aux rapports entre la thérapie analytique et les enseignements non duels. Sont ainsi présentés les enseignements de plusieurs grands maîtres de la non-dualité, de Hakuin ou Nagârjuna jusqu’à des maîtres védantins du XXe siècle en Inde, comme Ramana Maharshi et Nisargadatta Maharaj, ou ce qu’enseignent la vie et l’oeuvre de Krishnamurti.
Le travail de psychothérapie non-duelle présenté ici est une pierre à un nouvel édifice (qui donne lieu actuellement à un foisonnement de recherches) dont la construction est éminemment importante pour assurer à l’humanité des lendemains raisonnablement heureux.
Cet ouvrage, comme l’écrit Michèle Cocchi, « offre un message d’espoir, invitant tout un chacun à la joie d’être ».


Ed. Accarias L'Originel



Aucun commentaire:

Partager