vendredi 3 juin 2011

Rûmi






                    L'amoureux et la bien-aimée, par Rûmi

Un amoureux récitait des poèmes d'amour à sa bien-aimée. Des poèmes, pleins de lamentations nostalgiques. Sa bien-aimée lui dit:
"Si ces mots me sont destinés, tu perds ton temps puisque nous voilà réunis. Ce n'est guère digne d'un amant que de réciter des poèmes au moment de l'union !"
L'amoureux répondit:
"Sans doute es-tu ici. Mais, quand tu étais absente, j'éprouvais un autre plaisir. Je m'abreuvais au ruisseau de notre amour. Mon cœur et mes yeux se réjouissaient. Maintenant, je suis en face de la fontaine, mais elle est tarie !
— En fait, dit la bien-aimée, ce n'est pas moi qui suis l'objet de ton amour. Tu es amoureux d'autre chose et je ne suis que la demeure de ton bien-aimé. Le véritable bien-aimé est unique et l'on n'espère rien d'autre lorsqu'on est en sa compagnie."



Aucun commentaire:

Partager